Une grève historique dans les lycées professionnels

mercredi 26 octobre 2022
par  sudeducationalsace
popularité : 0%

La mobilisation du 18 octobre pour la défense du service public de l’enseignement professionnel a été une première réussite. Partout en France le mouvement a été largement suivi et soutenu par les personnels. A Strasbourg, 300 collègues se sont rassemblé·es devant le rectorat pour sauver les lycée pro !

L’annonce de la fermeture du lycée Charles De Gaulle de Pulversheim à l’horizon 2025 démontre cette volonté de casse et appelle de la part des personnels une riposte d’ampleur.

Face à ces attaques sans précédent, il s’agit maintenant de penser, de coordonner, d’organiser et d’amplifier la lutte au sein de nos établissements.

C’est par la mobilisation que nous obtiendrons le retrait de ce projet rétrograde !

Communiqué intersyndical CGT-FSU-FO-SNALC-SUD éducation-CNT-UNSA

Les personnels de lycées professionnels et des lycées agricoles et maritimes se sont fortement mobilisés mardi 18 octobre pour réussir une grève majoritaire à l’appel d’une intersyndicale unitaire. Les actions, rassemblements et manifestations qui se sont déroulés sur l’ensemble du territoire ont permis aux personnels d’exprimer clairement leur opposition à la réforme engagée de manière autoritaire et pyramidale par le président Macron et la ministre Carole Grandjean. Il faut en finir avec ce mépris des PLP : le ministre de l’Éducation nationale et celui de l’Agriculture doivent entendre la colère des personnels et M. Pap Ndaye répondre à la lettre ouverte envoyée par l’intersyndicale.

L’expertise des personnels de lycées professionnels que nous représentons est une évidence : ils connaissent les élèves et leur famille, maîtrisent les contenus de formations, certifient les diplômes et sont aussi dans une relation directe et régulière avec les entreprises qui accueillent nos jeunes. Pour ces raisons légitimes, nos organisations syndicales demandent au ministre d’organiser des groupes de travail avec les syndicats des lycées professionnels pour établir un diagnostic sérieux et rigoureux sur l’ensemble des difficultés des élèves et des personnels. Sans cet état des lieux préalable, il est inacceptable d’envisager et d’imposer une quelconque réforme.

D’ores et déjà, nos organisations soutiennent les actions des établissements mobilisés notamment ceux qui viennent d’apprendre avec une grande brutalité leur fermeture en septembre 2023, à Paris comme dans le grand Est.

Pour cela, nos organisations appellent à une semaine d’action dès la rentrée pour multiplier les initiatives locales et amplifier la mobilisation. Chaque initiative intersyndicale comptera : HIS communes, Assemblées générales, communication auprès des parents et des acteurs locaux, campagne de signatures de la pétition, tractages…

Nos organisations appellent à une nouvelle journée de grève et de mobilisation le jeudi 17 novembre sous forme de rassemblements et de manifestations et exigent toujours le retrait du projet de réforme de la voie professionnelle.

Nos organisations syndicales ont décidé de se revoir le 9 novembre pour une nouvelle expression commune.



Publications

Sites favoris


11 sites référencés dans ce secteur