MOTION D’ACTUALITE : nos luttes seront victorieuses !

mardi 28 janvier 2020
par  sudeducationalsace
popularité : 0%

Le syndicat Sud éducation Alsace réuni en assemblée générale se félicite de la mobilisation en cours pour la défense de nos retraites. Après 55 jours de grève et de mobilisation pour la défense de nos retraites, nous pouvons d’ores et déjà tirer un bilan très positif. Après avoir brisé le tabou de la grève lors du sacrosaint baccalauréat en juillet dernier, nous faisons le constat que la mobilisation s’ancre profondément chez les personnels de l’éducation nationale qui ne souhaitent plus subir les contre-réformes organisées par Blanquer et ce gouvernement au service des capitalistes.

Partout nos collègues se sont mis massivement en grève dès le 5 décembre, se sont réunis en assemblées générales et ont mené différentes actions pour rendre visible le mouvement. Si on peut constater une inflexion dans le nombre de manifestants, il semble toutefois que la diversité des actions permettent à un nombre croissant de collègues de se mobiliser comme les nombreuses manifestations, les opérations collèges morts et fermetures d’écoles, les rassemblements et incursions au Rectorat avec mur de manuels, la présentation de vœux alternatifs à ceux de la rectrice, les "retraites" aux flambeaux, les collages, blocages et tractages.

Pour soutenir la lutte une caisse de grève qui totalise déjà plus de 12 000 euros a été mise en place dans le Bas-Rhin. C’est une véritable réussite puisque cette somme pourra soutenir financièrement les collègues mais ce n’est pas encore suffisant. Aussi nous lançons un appel pour continuer à alimenter la caisse de grève de l’éducation du Bas-Rhin.

La reprise de la mobilisation après les vacances est un fait exceptionnel dans l’éducation et nous ne pouvons qu’appeler à approfondir et amplifier celle-ci pour obtenir le retrait du projet de retraite par points. Sud Education Alsace continuera à soutenir et organiser la grève des personnels de l’éducation en y mettant tous les moyens nécessaires afin de faire reculer ce gouvernement décidé à vendre nos conquêtes sociales et nos solidarités aux capitalistes.

En parallèle, nos collègues se battent aussi contre la tenue des E3C en classe de 1ère, nouvelles épreuves du baccalauréat, qui cassent le cadrage nationale des diplômes. Ces épreuves organisées à la hâte et dans la précipitation génèrent un stress énorme chez les élèves et les enseignant•e•s qui les préparent. La lutte s’organise dans plusieurs établissements en Alsace avec des modalités différentes : refus de choisir les sujets avec lettre aux IPR, grève des surveillances,... Nous appelons donc nos collègues à faire annuler la tenue des E3C.

Toutefois, Sud Education Alsace condamne fermement les répressions étatiques et policières à l’encontre de nos collègues et camarades en Seine Saint-Denis, à Nancy ou encore Clermont Ferrand où 13 collègues sont poursuivis suite à l’organisation du blocage du lycée Blaise Pascal lors du premier jour des E3C. Notre soutien va à toutes les personnes qui subissent la répression, quelque soit la forme qu’elle prend.

A cela s’ajoute aussi les fortes pressions hiérarchiques : excès de zèle sur les déclarations d’intention dans le premier degré, remise en cause du droit de grève en remplaçant les grévistes, en modifiant les emplois du temps dans le secondaire. Le gouvernement porte une responsabilité importante dans cette situation car il couvre les différents échelons hiérarchiques par des réactions méprisantes et infantilisantes. Contrairement à ce qu’il prétend, c’est le gouvernement qui refuse le dialogue pour améliorer nos systèmes de solidarité.

Pour gagner, nous devons approfondir et amplifier le mouvement. Pour cela, nous appelons à multiplier les HMI, AG et actions dans la perspective de la grève reconductible, tout en participant aux "temps forts" appelés par l’intersyndicale nationale. Le travail de convergence doit être poursuivi et approfondi, dans le respect de la diversité des tactiques et des modes d’actions de chaque secteur (syndicats, gilets jaunes,...). Nous appelons aussi à porter la mobilisation auprès des élèves, des parents, des usagers ainsi que dans le privé.

Nous appelons tous les personnels à participer à l’AG éducation mardi 28 janvier de 17h à 19h à l’amphi A5 de l’institut Lebel ainsi qu’à toutes les actions organisées dans le cadre de la mobilisation puis à la manifestation interprofessionnelle qui aura lieu à 14h, avant l’AG intersecteurs à 17H dans l’amphi Ourisson à la faculté de Chimie. Pour jeudi nous appelons les personnels à participer à l’apéro festif à 17H à la place Kléber puis à la manifestation aux flambeaux dès 18H30.

Continuons la lutte pour empêcher la mise en place de ce projet de société et réaffirmons, à travers nos mobilisations, l’approfondissement des solidarités collectives et des conquêtes sociales.


Documents joints

Motion d'actualité 270120

Commentaires

Agenda

<<

2020

 

<<

Avril

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

23 octobre 2016 - Touche pas à ma zep

Pour retrouver facilement toutes les infos importantes du collectif "Touche pas ma ZEP !", un (...)