Communiqué de l’AG éducation 67

mercredi 18 décembre 2019
par  sudeducationalsace
popularité : 0%

Les enseignant•e•s réuni•e•s en AG le mardi 17 décembre ont réaffirmé leur intention de poursuivre la construction de la grève, partout où c’est possible, jusqu’à l’abandon total, sans négociation et sans conditions du projet de retraite Macron-Delevoye.

L’AG s’est dotée d’une caisse de grève accessible à tous les personnels de l’éducation de la maternelle à l’université (agents techniques compris) dans le Bas-Rhin et en priorité aux bas salaires .

L’AG a décidé de mandater des camarades pour la coordination nationale des AG et collectifs de l’éducation en lutte contre les réformes Blanquer qui aura lieu à Paris le samedi 21 décembre.

En outre, elle appelle à maintenir le rapport de force pendant les congés de fin d’année en soutenant toutes les manifestations durant cette période. L’AG appelle aussi à une journée d’action le 3 janvier 2020.

Enfin, les personnels de l’éducation exigent l’application immédiate des revendications suivantes :

  • Abandon total, sans conditions et sans négociation du projet de retraites Macron-Delevoye ;
  • Une retraite digne pour toutes et tous ;
  • Réaffirmation de l’attachement au système des retraites par répartition, à 75% des 6 meilleurs mois de salaire après 37, 5 années de cotisation pour la fonction publique ;
  • Dégel immédiat du point d’indice gelé depuis 2010, rattrapage immédiat des dix années de traitement perdues et augmentation immédiate des traitements de 300€ pour tous et sans conditions ;
  • Suppression des réformes du collège, des lycées général, technologique et professionnel et de Parcoursup ;
  • L’abandon de la réforme de la formation professionnelle ;
  • L’abrogation de la loi École de la confiance ;
  • La réduction des effectifs dans les classes et la création de postes ;
  • Titularisation sans conditions de nationalité de tous les contractuels de l’éducation nationale.

Commentaires

Sites favoris


5 sites référencés dans ce secteur