Rapport Pochard : communiqué d’Emancipation tendance intersyndicale

mardi 12 février 2008
par  sudeducationalsace
popularité : 2%

La feuille de route de la politique gouvernementale pour l’Ecole !

Le Livre vert sur l’évolution du métier d’enseignant vient d’être remis au ministre de l’Éducation Nationale. Pour Émancipation Tendance Intersyndicale, son contenu ne constitue pas une surprise : dès le départ la commission Pochard s’est avérée une mascarade de débat, en esquivant une vraie négociation sur les revendications, dont le gouvernement ne voulait à aucun prix.

Ce rapport, comme toutes les réformes en cours, va dans le droit fil des politiques éducatives libérales. Il n’est pas étonnant que nombre de ses propositions se réfèrent explicitement aux injonctions de l’Union européenne : il s’agit de mettre aux normes l’école publique française, de lui enlever les aspects progressistes qui pouvaient subsister.

Par ailleurs le Livre vert ne se limite pas à préconiser des atteintes aux conditions de travail des personnels, il est en cohérence avec une politique éducative d’ensemble : mise en place d’un "socle commun" excluant une partie des contenus culturels et critiques, décentralisation porteuse d’inégalités et de concurrence... De même qu’il n’ "oublie" pas l’école primaire : le ministre a déjà fait connaître son intention d’en aligner le fonctionnement sur le second degré avec, après les EPEP, une direction hiérarchique dans les écoles.

Émancipation Tendance Intersyndicale constate avec beaucoup d’autres que le Livre vert marque le passage à l’offensive généralisée contre les personnels du second degré :
- pour déréglementer et alourdir le travail des enseignants, que ce soit par "l’augmentation de l’obligation réglementaire de services d’enseignement en face à face élève" (de 18 heures à 22 heures hebdomadaires), ou par l’annualisation des services… en passant par la bivalence.
- pour multiplier les heures supplémentaires, indemnités… au lieu d’une augmentation uniforme des salaires.
- pour faire de la précarité un modèle, par le biais du recours élargi aux "professeurs associés" en CDD.
- pour renforcer le pouvoir des chefs d’établissement, notamment sur le contrôle des affectations des enseignants (multiplication des postes à profil). Des "rendez-vous de carrière" pourraient ainsi être créés, avec une promotion "conditionnée au mérite, à l’investissement personnel et à la performance"… et dans l’immédiat, une "prime modulable" attribuée par le chef d’établissement.
- pour déréglementer les conditions de travail : ainsi le caractère national des statuts (recrutement, affectations, conditions de travail) serait affaibli, et soumis à une définition locale. Le Livre vert propose que des "accords locaux" sur les obligations de service soient signés au niveau local !

Pour Émancipation Tendance Intersyndicale, cette attaque contre les conditions de travail va de pair avec la déréglementation des contenus éducatifs et l’accentuation des inégalités et des logiques de concurrence : la proposition de mettre 10% de la dotation en heures d’enseignement à la disposition des établissements prépare l’abandon des règles nationales (horaires, dédoublements…). Elle est aussi liée à la politique de suppression massive de postes, que le Livre vert propose de continuer.

Pour Emancipation Tendance Intersyndicale ces propositions ne sont ni amendables ni négociables. Les personnels et leurs organisations syndicales doivent construire sans plus attendre une riposte massive, en lien avec les mobilisations sur la rentrée scolaire 2008, et dans la perspective de promouvoir un système éducatif démocratique, laïque et égalitaire.

http://www.emancipation.fr/emancipa/spip.php?sommaire


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Août

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois