Le 8 avril, en grève avec les AESH pour dire haut et fort : les AESH sont indispensables !

samedi 3 avril 2021
par  sudeducationalsace
popularité : 0%

L’intersyndicale nationale appelle à une grande journée de grève le 8 avril pour exiger :

  • l’abandon des Pials,
  • la reconnaissance du métier d’AESH avec la création d’un véritable statut intégré dans la Fonction Publique pour les AESH, afin de leur garantir une vraie formation et un vrai salaire !

A Strasbourg un rassemblement aura lieu le mercredi 7 avril à 14H30 devant le rectorat de l’académie de Strasbourg (6 rue de la Toussaint).

PDF - 138.9 ko
Tract de Sud éducation

Quel accompagnement pour les élèves en situation de handicap dans les classes ?

Le ministère entend faire de l’inclusion scolaire une priorité. Néanmoins il ne suffit pas d’inscrire un-e élève en situation de handicap dans une classe ordinaire pour parler d’inclusion, il faut lui fournir un véritable accompagnement.

L’inclusion scolaire version Blanquer c’est :

  • la fin des notifications chiffrées des heures d’accompagnement,
  • une baisse du nombre d’heures pendant lesquelles les élèves sont accompagnés par un-e AESH,
  • la mutualisation des moyens : l’administration contraint les AESH à intervenir sur plusieurs écoles, collèges et lycées auprès de plus en plus d’élèves !

Ce ne sont pas les besoins des élèves qui président aux modalités de l’accompagnement mais le nombre de personnels AESH disponibles sur la zone, dans le Pôle Inclusif d’Accompagnement Localisé (Pial).

Cette politique a des conséquences désastreuses pour :

  • les élèves, qui ne bénéficient pas de l’accompagnement dont ils ont besoin,
  • les personnels AESH, dont les conditions de travail sont encore dégradées pour des conditions salariales inacceptables : en moyenne 750euros par mois pour 24h de travail !
  • les autres personnels qui se trouvent démuni-e-s et incapables d’apporter l’aide nécessaire aux élèves en situation de handicap.

Face au Ministre Blanquer, la solidarité est notre arme !

Les AESH subissent les bas salaires, les temps incomplets imposés, une flexibilité à outrance avec les Pials et pourtant ils et elles ont décidé de se battre, de se mobiliser massivement pour réclamer un vrai statut et l’abandon des Pials.

La précarité est l’affaire de tou-te-s !

La scolarisation des élèves en situation de handicap est l’affaire de tou-te-s !
Soyons nombreux et nombreuses en grève avec les AESH : l’école inclusive c’est d’abord des moyens pour permettre l’inclusion et des personnels déprécarisé-e-s !


Publications

Derniers articles publiés

Sites favoris


7 sites référencés dans ce secteur