Et si on parlait de l’impact de loi ORE sur nos conditions de travail ?

Communiqué de la section UDS de SUD Education Alsace
mercredi 14 mars 2018
par  sudeducationalsace
popularité : 1%

La clôture de la phase de saisie des vœux sur la plateforme parcoursup s’est faite hier dans une grande confusion, l’heure de clôture ayant été repoussée de 5h à la dernière minute.

La présidence de l’Université de Strasbourg a rédigé un document « Parcoursup », l’accès des bacheliers à l’Université de Strasbourg et le « Plan Étudiants » qui a été transmis aux directeurs et directrices des composantes. Nous vous invitons à demander à ce que document vous soit transmis. En effet, la lecture de ce dernier vous permettra de vous faire une idée de l’impact de cette réforme sur nos conditions de travail. La lecture de ce document montre, par ailleurs, que notre université, comme bon nombres d’universités, n’est absolument pas prête ni pour classer les dossiers ni pour mettre en place l’accompagnement des étudiant.e.s qui seront admis.e.s dans nos formations avec un « Oui si ».

Sud Education Alsace, dans le cadre de l’Intersyndicale de l’Université de Strasbourg vous appelle à participer à une

Assemblée générale d'information
sur les projets de réforme de l'éducation Jeudi 15 mars 17h à 19h au PEGE (avenue de la Forêt Noire) Amphi 3

Si vous n’êtes toujours pas convaincu.e.s qu’il ne faut pas laisser uniquement la présidence nous dicter comment mettre en place cette réforme imposée au détriment de nos missions, des personnels mais aussi des étudiant.e.s et de leurs familles, nous vous invitons à lire l’interview de M. Deneken publiée le 6 mars.

Vous y apprendrez que notre président est favorable à une sélection dés la fin du collège (le -3/+3), qu’il est conscient que la fin de la compensation sera ancrée dans le nouvel arrêté licence, qu’il n’aimerait « pas piloter une Comue car elles ne possèdent pas de levier social »,…

Ce fameux « levier social » qu’il a en main depuis la création de l’Université de Strasbourg et qui est utilisé pour précariser de plus en plus de nos collègues.

Dans cet article, M. Deneken est insultant au moins à deux reprises. Tout d’abord avec d’autres universités : « Il y a encore des petites universités qui continuent à croire qu’elles peuvent délivrer des bonnes formations dans tous les domaines à tous les niveaux. » Devrons nous remettre en cause la formation des étudiant.e.s diplômé.e.s d’une Licence de l’UHA et qui veulent s’inscrire en master à Strasbourg ?

Un deuxième passage est encore plus choquant : « Le collège unique, le lycée unique, mènent finalement à la reproduction des élites : les enfants de professeurs vont en prépas, ceux de pauvres en Segpa (Sections d’enseignement général et professionnel adapté) ! ». Nul doute que fort de ce constat le Président de l’Université de Strasbourg va proposer un plan de titularisation de tout.e.s les précaires employé.e.s par notre institution, ne serait-ce pour que leurs enfants n’aillent pas en Segpa à cause de leur employeur…


Le 15 mars est une journée de mobilisation des EHPAD et des retraités, que SUD Education Alsace appelle à soutenir :
En préparation du 22 mars : être solidaires des autres mobilisations


Commentaires

Agenda

<<

2018

 

<<

Mai

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
30123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois