SUD éducation Alsace

Pour nous contacter :

SUD éducation Alsace
c/o Solidaires - Maison des Syndicats - 1 rue Sédillot - 67000 Strasbourg

Permanences à la maison des syndicats de Strasbourg :
les jeudis après midi de 14 à 17h

(Merci de téléphoner à l’avance pour prévoir un rendez-vous).

Il est aussi possible de sa fixer un rendez-vous à un autre moment selon vos disponibilités, contactez-nous par mail ou téléphone.

06 75 35 20 64 ou 06 65 39 72 67

sudeducalsace@gmail.com

Pour le Haut Rhin :

06 10 46 56 10

sudeduc68@gmail.com

Pour contacter nos commissaires paritaires :

06 75 35 20 64

capa.sudeducalsace@gmail.com

Pour adhérer  : voir la rubrique "Adhérer à SUD éducation" !


dimanche 5 janvier 2020
par  sudeducationalsace

En grève jusqu’au retrait, c’est maintenant ou jamais !

Depuis le 5 décembre l’éducation se mobilise massivement, , à l’instar d’autres secteurs. Plus d’1,5 million de manifestant•e•s le 5 décembre, plus d’1,8 million de personnes dans la rue le 17 décembre et de nombreux établissement/écoles fermé•e•s et impacté•e•s. A la rentrée, le 6 janvier, les cheminot•e•s de Strasbourg et Mulhouse arriveront au terme de leur premier mois de grève. C’est plus qu’en décembre 95 ! Et dans l’éducation ?

Le contenu de la réforme nous est connu depuis que le rapport Delevoye été rendu public il y a quelques mois. Malgré les annonces d’E. Philippe le 11 décembre, celui-ci n’a pas bougé hormis l’introduction d’un âge pivot à 64 ans et une division intergénérationnelle, factice, à l’année 1975. Cette réforme censée équilibrer le déficit de l’assurance retraites va en réalité l’accroitre. En effet, le plafond de cotisation à 10 000 € mensuels et la baisse des cotisations employeurs à un taux unique de 13,4% vont générer un déficit annuel supplémentaire de 5 milliards par an pour chacune des 25 années à venir.

Les négociations annoncées ne concerneraient la réforme qu’à la marge car le gouvernement ne veut toujours pas entendre parler des critères de pénibilité car cela sous-entendrait « que le travail est pénible ». Macron et son gouvernement s’entêtent à vouloir confier nos retraites aux capitalistes comme en témoigne l’attribution de la légion d’honneur au PDG de Blackrock France.

Dans l’éducation la mise en place d’une telle réforme aurait des répercussions dramatiques. Les pensions baisseront jusqu’à 900€, en amenant les collègues à se tourner vers les fonds de pensions. Les maigres revalorisations annoncées pour compenser cette perte, s’accompagneront d’une redéfinition importante du métier d’enseignant•e : annualisation et augmentation du temps de travail, redéfinition des obligations réglementaires de service avec de nouvelles missions comme l’orientation des élèves, polyvalence des enseignant•e•s sur plusieurs matières, renforcement des temps de formation pendant les vacances scolaires, etc. Ces pistes sont celles proposées par la cour des comptes et l’institut Montaigne depuis environ 10 ans. La réforme des retraites est donc une aubaine pour les mettre en œuvre. On imagine aisément les conditions de travail des enseignant•e•s et des élèves si le statut venait à être transformé de la sorte.

Comme si ce n’était pas suffisant, le gouvernement augmenté de 10 000€ le plafond des primes destinées aux recteurs, DASEN et secrétaires généraux des académies. Et cela en plein mouvement social. Enfin, la loi de transformation de la fonction publique est devenue effective au 1er janvier 2020 en introduisant :

-  La disparition des CAPA : les syndicats ne pourront plus défendre les droits collectifs des agents face à l’arbitraire de l’administration ;
-  La rupture conventionnelle à l’initiative de l’administration qui permettra d’imposer des licenciements déguisés et organiser le harcèlement des collègues ;
-  Un pouvoir accru des chefs d’établissement avec notamment un droit de regard sur les résultats des mutations ;
-  Le recrutement par CDD de chefs « liquidateurs » venus du privé afin d’imposer un management pathogène et mortifère.

A ce titre, la condamnation des anciens dirigeants de France Télécom en décembre 2019 devrait nous amener à combattre fermement l’introduction de telles pratiques dans la fonction publique.

Pendant nos vacances, les cheminot•e•s ont continué la grève, soutenus par quelques secteurs. La semaine de la rentrée sera décisive, à nous maintenant de les rejoindre massivement pour gagner contre ce gouvernement au service des capitalistes. La grève par procuration n’est pas une solution, seule la grève massive et reconductible peut nous faire gagner !

TOUTES ET TOUS EN GREVE LE 9, LE 10 JANVIER ET APRES ! AG EDUCATION LE 9 A 10H – CAMPUS CENTRE A STRASBOURG (lieu à préciser) MANIFESTATION LE 9 A 14H – PLACE DE LA BOURSE A STRASBOURG

--------

LUNDI 13 JANVIER A 9H15 : rendez-vous à la maison des syndicats pour partir en diffusion syndicale pour les rendez-vous de la semaine ;

MARDI 14 JANVIER A 11H : rassemblement de l’éducation en lutte et pique-nique devant le rectorat de Strasbourg puis départ en cortège vers la place Kléber ;

MARDI 14 JANVIER A 14H : manifestation interprofessionnelle à la place Kléber ;

JEUDI 16 JANVIER : on poursuit la grève // un rendez-vous sera annoncé.


Articles les plus récents

samedi 18 janvier 2020
par  sudeducationalsace

Projet de réforme des retraites : rien de changé, ne lâchons rien jusqu’au retrait !

Depuis le 5 décembre, un mouvement de grève historique s’est enclenché dans de nombreux secteurs professionnels. Plus d’un mois plus tard, le gouvernement est toujours incapable de rassurer les collègues sur les impacts de la réforme. Pas surprenant car tout le monde a bien compris que cette réforme (...)

dimanche 12 janvier 2020
par  sudeducationalsace

RETRAITES : AMPLIFIONS LA GREVE POUR GAGNER !

L’AG Education du Bas-Rhin soutenue par les organisations syndicales FSU 67, FNEC-FP FO 67, CGT Educ’action Alsace et Sud Education Alsace fait le constat d’une mobilisation importante dans l’éducation contre le plan Macron-Delevoye de réforme des retraites.
Dans l’éducation, les agents subissent (...)

mercredi 8 janvier 2020
par  sudeducationalsace

RETRAITES : AMPLIFIONS LA GREVE POUR GAGNER !

Les organisations syndicales FSU 67, FNEC-FP FO 67, CGT Educ’action Alsace et Sud Education Alsace font le constat d’une mobilisation importante dans l’éducation contre le plan Macron-Delevoye de réforme des retraites.
Dans l’éducation, les agents subissent une attaque sans précédent entrainant une (...)

vendredi 20 décembre 2019
par  sudeducationalsace

Mobilisations à Haguenau contre la réforme des retraites et son monde

Les collègues des divers établissements de l’Education nationale de Haguenau et environs poursuivent, en l’élargissant, leur mobilisation contre la casse de nos retraites ! Voyez ci-dessous la chronologie des actions.
Le 8 décembre :
Les actions menées jusqu’alors : Une Assemblée Générale des (...)

Agenda

<<

2020

 

<<

Janvier

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

23 octobre 2016 - Touche pas à ma zep

Pour retrouver facilement toutes les infos importantes du collectif "Touche pas ma ZEP !", un (...)