Rentrée des TZR et des stagiaires : scandale !

mercredi 27 août 2014
par  sudeducationalsace
popularité : 3%

M. le Recteur,

Nous souhaitons vous interpeller au sujet de l’affectation des personnels titulaires sur zone de remplacement. Les groupes de travail chargés de déterminer les affectations, initialement prévus les 10 et 11 juillet, ont été reportés les 26 et 28 août. Les raisons invoquées sont les incertitudes liées au nombre de stagiaires dans l’académie de Strasbourg. De ce fait, ces personnels ne connaîtront leur affectation que quelques jours avant la rentrée. Il est, dans ces conditions, impossible de préparer la reprise décemment.

Nous attirons votre attention, en premier lieu, sur la difficulté pour les personnels nommés dans ces conditions à s’intégrer dans leurs établissements. Le délai ridiculement court qui leur est laissé rend malaisé, sinon impossible, la prise de contact avec les établissements. Comment, en effet, rencontrer l’administration, le coordonnateur de discipline, les équipes pédagogiques, en étant informé de son affectation la veille de la rentrée ?

Les conditions de travail que ce délai impose sont inacceptables. Comment, en effet, peut-on préparer efficacement une progression pédagogique, ainsi que des cours, quand on n’est informé de son service que deux jours avant la rentrée ? Est-on supposé préparer des cours couvrant l’ensemble des programmes du second degré ? Ou doit-on accepter de construire un cours à la hâte la veille de la prise de fonction ?

C’est là que réside le principal scandale : la façon de procéder de l’Éducation nationale néglige totalement l’intérêt pédagogique, et contraint l’ensemble des équipes à des ajustements de fortune, nuisibles aux élèves comme aux professeurs. Accueillir un stagiaire impose des contraintes, notamment dans la répartition des classes à examen. Pour cette raison, il est essentiel que les équipes connaissent au plus tôt les personnels qui partageront leurs tâches. Et que dire de la situation des contractuels, dont l’incertitude aggrave encore la précarité ?!

Par ailleurs, il n’est pas exclu qu’un professeur soit affecté dans un établissement éloigné de son rattachement administratif. Dans cette hypothèse, on peut s’interroger sur la possibilité donnée aux personnels de prendre les mesures nécessaires à leur entrée en fonction, en termes de logement ou de transport.

Quelles que soient les explications à ce traitement, elles ne masquent pas le caractère scandaleux d’une situation qui constitue, en soi, une preuve de mépris à l’égard des personnels, et des élèves.

Je vous prie de croire, Monsieur le Recteur, en notre attachement au service public d’Éducation.

Esther Bauer
Secrétaire académique

PDF - 157.3 ko
TZR et stagiaires

Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Juin

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

23 octobre 2016 - Touche pas à ma zep

Pour retrouver facilement toutes les infos importantes du collectif « Touche pas ma ZEP ! », un (...)