Lettre ouverte aux organisations syndicales de l’académie de Strasbourg.

lundi 28 mars 2011
par  julien
popularité : 4%

Chers collègues,

Comme dans toute la France, les collègues de notre académie se mobilisent contre la politique de destruction de l’éducation nationale, menée par le gouvernement, et contre ses conséquences dans chaque établissement.

Le 16 février, une centaine de professeurs de neuf lycées généraux, technologiques et professionnels se sont rassemblés devant le rectorat. Une délégation a été reçue par le secrétaire général. Leurs revendications ont subi une fin de non recevoir.

A nouveau, le jeudi 17 mars, une centaine d’enseignants se sont rassemblés devant le rectorat de Strasbourg. La grève était massive (de 70% à 90% d’enseignants en grève) et soutenue par les parents d’élèves, au collège Twinger, au collège Sophie Germain, au collège François Truffaut de Strasbourg, au Lycée Marc Bloch de Bischheim, au Lycée Louis Armand de Mulhouse.

Depuis le retour des vacances de février, il ne s’est pas passé un jour sans que des établissements ne se mobilisent, ou ne prévoient de le faire dans les prochains jours. Citons pour exemple : le Lycée professionnel Aristide Briand de Schiltigheim, le Lycée Bugatti d’Illzach, le collège Reber de Ste Marie aux Mines, le collège Mentel de Sélestat, le collège Fustel de Coulanges à Strasbourg et sans doute d’autres.
Tous se heurtent au refus du recteur, qui maintient les suppressions de postes, et prévoit d’étendre à six autres établissements le dispositif CLAIR, malgré l’opposition unanime des représentants syndicaux (FO, FSU, SGEN-CFDT, UNSA) au CTP académique du 22 mars.
En tant qu’organisations syndicales, nous ne pouvons laisser chaque établissement se mobiliser isolément alors que les attaques sont les mêmes, que ce soit dans les lycées, les collèges ou les lycées professionnels, et que l’union de tous fait la force.

Les manifestations du samedi ne peuvent (on l’a bien vu cet automne dans la mobilisation contre la réforme des retraites) suffire à faire face au problème urgent et angoissant que tous les collègues se posent : comment faire échec à cette entreprise de destruction massive ?

C’est pour répondre à cette attente que nous vous proposons, comme nous l’avons déjà fait avant la grève du 17 mars, de nous réunir en intersyndicale académique pour organiser la mobilisation dans l’unité, de tous les établissements de l’académie de Strasbourg pour la défense de leurs revendications.

Avec nos salutations syndicalistes.

Pour le SNETAA-FO : Jean Pierre Gavrilovic

Pour le SN-FO-LC : Hervé Gourvitch

Pour SUD Education : Julien Minck


Documents joints

Lettre ouverte
Lettre ouverte

Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

23 octobre 2016 - Touche pas à ma zep

Pour retrouver facilement toutes les infos importantes du collectif « Touche pas ma ZEP ! », un (...)