Le Ministère de l’Éducation Nationale licencie un enseignant

SUD Éducation continue à se mobiliser !
samedi 27 novembre 2010
par  sudeducationalsace
popularité : 3%


La Fédération SUD Éducation s’est rendue le jeudi 25 novembre 2010 au Ministère de l’Éducation Nationale pour remettre les pétitions de soutien à Christian Marion, enseignant et militant syndical victime d’un licenciement arbitraire.


Lors du conseil fédéral qui réunissait les représentants syndicaux de toute la France, la Fédération SUD Éducation a décidé de se rendre au ministère pour remettre des pétitions de soutien à Christian Marion. Cette action faisait suite à trois refus du ministère de recevoir notre organisation syndicale. Mme Théophile, Directrice des Ressources Humaines de l’Éducation Nationale, avait été appelée, à plusieurs reprises, en vain. C’est donc directement au Ministère qu’une soixantaine de représentants départementaux se sont rendus avec 3000 signatures pour être reçus par le Ministre lui-même. Malgré notre demande d’audience, le ministère n’a répondu que par le mépris.


 


Rappelons que Christian Marion, professeur de lycée professionnel a injustement été licencié le 20 septembre dernier pour une prétendue « insuffisance professionnelle » alors qu’aucune faute ne lui est reprochée. Cette décision scandaleuse du Ministre de l’Éducation Nationale est l’aboutissement d’une procédure d’acharnement d’une inspectrice et de l’administration, notamment parce que Christian avait dénoncé les conditions défectueuses d’hygiène et de sécurité dans les établissement ou il travaillait. La Commission paritaire disciplinaire du 8 juillet 2010 n’a pas pu trancher car la totalité des élus du personnel ont voté contre le licenciement. Le recteur de l’académie de Toulouse n’a pas voulu prendre de décision dans ces conditions et a renvoyé le dossier de notre collègue au ministre. Ce dernier a attendu le 17 septembre pour signer la lettre de licenciement alors que Christian Marion avait fait la rentrée des classes normalement et enseignait devant ses élèves. Il se retrouve désormais sans emploi et sans revenu. Une démarche visant à annuler la décision est actuellement en cours. L’audience aura lieu au tribunal administratif de Toulouse le jeudi 2 décembre à 10H00. La Fédération SUD Éducation reste mobilisée conter la violence de cette parodie de justice rectorale dont notre collègue est actuellement victime et dénonce cette tentative de mise au pas d’un militant syndical sous des prétextes fallacieux. Nous n’acceptons pas que soit créé un précédent autorisant les administrations à récidiver.


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Août

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois