Contre la précarité à l’UdS, signez et faites signer la pétition CONVACS !

Les politiques de privatisation des services d’enseignement se font par des mesures diverses. L’une d’entre elles est la multiplication des emplois précaires et non-titulaires au sein des établissements publics. La situation de l’Université de Strasbourg, vitrine de la mise en oeuvre de la LRU, est emblématique de ces logiques pernicieuses de précarisation et de mal-traitance juridique des personnels.
jeudi 18 novembre 2010
par  sudeducationalsace
popularité : 4%


En effet, une vingtaine d’enseignant-e-s travaille depuis plusieurs années sans contrat stable et pérenne, tout en effectuant des services de 150 à 500 heures.




Après plus d’une année de négociations sans avancée notable avec la présidence de l’UdS, menées dans le but d’assurer un minimum de sécurité d’emploi à ces enseignants précarisés, SUD éducation UdS et les autres organisations de l’intersyndicale ’Agir ensemble pour une université démocratique" ainsi que le collectif CONVACS (contractuels-vacataires de Strasbourg) lancent une pétition nationale pour tenter d’infléchir les refus de la DRH strasbourgeoise. SUD éducation UdS continue à revendiquer la titularisation de ces personnels qui ont fait preuve de leurs compétences comme en atteste le recours systématique à leurs services depuis des années. Néanmoins, la signature d’un CDI permettant à ces collègues de ne plus vivre dans l’angoisse annuelle du renouvellement de leur contrat nous apparaît comme un premier pas vers l’amélioration des conditions de travail de ces vacataires historiques. Nous appelons donc les camarades et sympathisants SUD et Solidaires à signer la pétition que vous trouverez ci-dessous :



http://appeldestrasbourg.unistra.fr/20vacataires.html


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Août

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

23 octobre 2016 - Touche pas à ma zep

Pour retrouver facilement toutes les infos importantes du collectif « Touche pas ma ZEP ! », un (...)