21 janvier, et après ? Communiqué fédéral

mardi 9 février 2010
par  sudeducationalsace
popularité : 3%


La journée de mobilisation du 21 janvier dans l’Éducation et l’ensemble des 3 fonctions publiques, avec plus de 130 manifestations, 100 000 personnes dans la rue, et des pourcentages de grévistes conséquents ce jour là, dans l’Éducation nationale notamment, témoigne que personnels et usagers entendent réaffirmer leur opposition à la politique de casse de l’ensemble des services publics.


Nous ne pouvons cependant pas, ou plus, nous contenter de nous réfugier derrière une satisfaction générale affichée par les centrales syndicales nationales. Cette journée de grève, sans aucune réelle perspective de suites (hormis dans de rares endroits comme Marseille ou Créteil) n’est qu’une pâle reproduction des sempiternelles journées d’actions inefficaces.


L’ampleur des attaques actuelles implique une riposte et une mobilisation collective massive, sur la durée. Il est aujourd’hui nécessaire de repenser nos modes d’actions, en impulsant ou soutenant à la base toutes les initiatives de collègues, d’équipes militantes intersyndicales et interprofessionnelles , pour la construction d’un mouvement allant dans le sens d’une grève reconductible. La grève reconductible ne se décrète certes pas, mais doit dès aujourd’hui se construire et être portée sur le terrain, dans nos écoles, collèges, lycées, universités, Iufm.


Nous appelons l’ensemble des collègues à organiser des réunions d’information, se réunir en assemblée générale d’établissement, voire inter-établissement, afin de décider collectivement des suites à donner au mouvement de défense du service public d’éducation, et de l’ensemble des services publics en général.


Saint-Denis le 29 Janvier 2010.


Le communiqué disponible ici :


http://www.sudeducation.org/article3293.html


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Juin

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois