Et on continue ! Supprimons, supprimons, tout roule dans l’Education Nationale

mercredi 7 octobre 2009
par  sudeducationalsace
popularité : 8%

- Des milliers d’élèves se retrouvent sans affectation ou affectés dans des sections par défaut. Ces suppressions massives de postes décidées par les rectorats ou les inspections académiques , les fermetures de section de BEP dans le cadre de la réforme des lycées professionnels en sont la cause. Les élèves qui ont échoué au baccalauréat ne peuvent pas redoubler faute de place.Que dire des administrations qui conseillent aux familles de s’inscrire dans le privé ?!

- Des remplacements ne sont pas assurés, un mois après la rentrée. La FCPE a même ouvert un forum sur son site pour recenser les remplacements non assurés. Les rectorats publient des petites annonces pour recruter des personnels précaires.

- Les classes de la maternelle au lycée sont surchargées.

- La suppression des maternelles est programmée avec l’expérimentation, lancée cet été, des jardins d’éveil.

- La réforme des lycées n’est pas arrêtée, mais on peut craindre qu’elle ne vise qu’à réduire le nombre d’heures de cours dispensées aux élèves.

- Dans l’enseignement supérieur, on pourrait se satisfaire d’un budget en hausse s’il ne se présentait pas sans aucune création d’emploi de chercheurs et d’enseignants chercheurs et s’il ne faisait pas une place considérable à la recherche privée.

Non, nous n’accepterons pas ces réformes et ce budget destinés à détruire l’éducation nationale. Nous condamnons par ailleurs les attaques de plus en plus nombreuses envers les syndicalistes, notamment les désobéisseurs dans le premier degré.


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois