Vers la fin du paritarisme ?

lundi 30 mars 2009
par  giggetto
popularité : 4%

Le mercredi 18 mars 2009, l'ensemble des organisations syndicales de l'éducation nationale ont été reçues par Madame le recteur, accompagnée du secrétaire général, du directeur des personnels enseignants et du directeur des ressources humaines du rectorat. Cette réunion a été demandée par les syndicats qui ont décidé de boycotter la CTPA -un groupe de travail comprenant l'administration et des représentants syndicaux élus aux élections professionnelles- qui aurait dû se tenir ce même jour. Sud éducation -comme la CGT- n'y est pas représenté, mais nous avions décidé de nous joindre à la demande d'audience par solidarité -malgré notre position plutôt en retrait sur la question de la pratique du paritarisme-. Des représentants du personnel du lycée Marie-Curie de Strasbourg –dont un membre de Sud éducation- étaient aussi présents pour porter le refus des collègues de la mise en concurrence des établissements et des suppressions de poste qui vont avec.

Pour résumer les débats, la pomme de discorde entre syndicats et administration est double :

-la suppression annoncée de la réunion de travail paritaire sur les TZR : l'administration se chargeant toute seule de la question,

-le fait que pour le mouvement intra, l'administration ferait part aux intéressés des projets de nomination (projet car la consultation des syndicats au sein des CAPA compétentes est, pour le moment, statutaire, la décision définitive ne peut donc être prise qu'après ladite consultation) 48 heures avant de communiquer la liste aux syndicats (élus).

Sur le premier point, le secrétaire général a évoqué un problème de temps, impossible à résoudre d'après lui.

Par contre, sur le deuxième point, la réponse du secrétaire général, a été on ne peut plus riche d'enseignements : « on ne veut pas qu'on vous la donne avant ! ».

Dont acte ! Même sous cette forme, qu'à Sud éducation nous considérons comme malsaine, l'administration ne veut plus du dialogue social : suivant la formule de Madame le recteur : « l'état prend enfin ses responsabilités d'employeur ! »

Cela nous semble être un élément fondamental à prendre dorénavant en compte dans la suite du mouvement social et en particulier dans le choix de nos moyens d'action pour faire aboutir nos revendications : prenons nos responsabilités de salariés !


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

23 octobre 2016 - Touche pas à ma zep

Pour retrouver facilement toutes les infos importantes du collectif « Touche pas ma ZEP ! », un (...)