20 Novembre : Tous et toutes ensemble, en grève et dans la rue

mercredi 14 novembre 2007
par  sudeducationalsace
popularité : 5%


Nicolas Sarkozy et son gouvernement ont lancé une offensive tous azimuts contre les droits des salariés, contre les chômeurs, les précaires * Des chantiers de casse sociale sont ouverts sur tous les fronts : retraites, assurance-maladie, temps de travail, emploi, salaires, contrat de travail, conditions de licenciement * La volonté du Président est de frapper vite et fort en espérant paralyser les salariés et en essayant de les diviser *

Des luttes qui se développent

Les luttes se développent dans notre pays et montrent qu’il est possible de s’organiser et de résister face à ces attaques. La journée du 18 octobre a permis une première riposte marquée notamment par de forts taux de grèves à la SNCF, à EDF, à la RATP. De nombreuses manifestations dans toute la France ont permis des premières convergences. Des luttes comme celle d’Air France ou de Total montrent bien que le mécontentement et les revendications des salariés ne concernent pas que le secteur public. La question des salaires est commune à tous. A partir du 14 novembre, les agents de la SNCF, de la RATP, d’EDF-GDF, de l’Opéra de Paris sont en grève en défense de leur régime de retraite. Le 20 novembre, les organisations syndicales appellent l’ensemble des Fonctions publiques à la grève pour les salaires, l’emploi, le statut et la défense des services publics. Les étudiants se mobilisent contre la loi sur l’autonomie des universités qui conduit à la privatisation et au développement des inégalités entre établissements.

Au nom de l’équité...

Le gouvernement et le Président se disent déterminés à ne rien céder et que les réformes seraient inévitables parce qu’elles seraient « justes ! Ils oublient juste de nous dire que leur conception de l’équité est très particulière : c’est celle qui consiste à toujours aligner vers le bas mais c’est aussi celle qui consiste à faire 15 milliards de cadeaux fiscaux à une minorité ; c’est celle qui consiste à favoriser toujours plus les profits des actionnaires les plus importants... et celle qui consiste à augmenter de 170 % le salaire du Président ! Au lieu d’un alignement vers le bas, nous voulons une convergence par le haut. Notre conception de l’équité, c’est celle d’une autre répartition des richesses ! C’est celle d’un partage des gains de productivité pour augmenter les salaires et améliorer les conditions de travail ! C’est celle d’un système de protection sociale garantissant à tous et à toutes le droit à la santé, le droit à des revenus de remplacement en cas de chomage ou de maladie, le droit à une retraite décente...



L’Union syndicale Solidaires soutient les luttes engagées dans les différents secteurs professionnels. Mais il est temps aussi de construire un « tous ensemble », une action interprofessionnelle unitaire pour pouvoir gagner contre les différentes attaques menées par le gouvernement.

La grève du 20 novembre doit permettre cette convergence dans les grèves et dans les manifestations. Au-delà, il est nécessaire de construire la perspective d’une grève reconductible interprofessionnelle. L’Union syndicale Solidaires appelle à débattre partout de cette perspective avec tous les salariés.

Documents joints

Tract 20/11
Tract 20/11

Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Juin

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois