Loi d’autonomie des universités : brochure et analyse

samedi 20 octobre 2007
popularité : 4%

Présentation et analyse de la loi d'autonomie sur les universités, par la fédération Sud Etudiant.

L'analyse est disponible au format PDF en pièce jointe.

En guise d'introduction :

La loi « relative aux Libertés et Responsabilités des Universités » (dite LRU) a été
votée le 10 août dernier par le parlement. Dans un contexte politique où une droite
décomplexée règne en maître, il n'y a eu aucune concertation démocratique quant à cette réforme des universités. Le gouvernement a élaboré deux projets successifs qu'il a fait passer à marche forcée profitant de la période estivale et donc de l'absence de la communauté universitaire. On peut remarquer, à cet égard, le rôle de la CPU (Conférence des Présidents d'Universités) et son lobbying acharné quant à l'autonomie et à la professionnalisation ainsi que son auto-satisfaction quant à des modifications à la marge du texte.

Il n'y a pas que l'université qui est attaquée. La LRU se place, en effet, dans un
véritable projet de société que veut nous imposer la droite, le patronat et son gouvernement entérinant encore un peu plus le démantelement du service public, de nos acquis sociaux et creusant davantage à chaque réforme les inégalités sociales (service minimum, suppression de postes dans la fonction publique, « paquet fiscal », franchises médicales, loi sur l'immigration et tests ADN, contrat de travail unique...). Le gouvernement n'a de cesse d'accroître les biens de l’infime minorité qui s’accapare la majorité des richesses produites par la collectivité. Pour cela, il faut s’en prendre aux solidarités, aux acquis sociaux des salarié-e-s, construire un système « éducatif » au service du patronat, faire taire les
résistances.

Depuis sa défaite sur le CPE, la droite ne rêve que de prendre sa revanche sur la
jeunesse. C'est pourquoi elle ressort un projet libéral vieux de 20 ans (projet Devaquet de 1986) : l'autonomie des universités contre lequel nous nous sommes déjà battus etsur lequel nous avons été victorieux (loi Ferry de 2003). Toujours le même vieux discoursqui renvoit la responsabilité du chômage sur les formations universitaires alors que celui-ci est dû au fonctionnement économique et social de notre société. Dans une logique de casse du service public, le gouvernement veut faire entrer en force l'université dans une logique managériale et entreprenariale. La LRU n'est pas « qu'une réforme de plus » mais l'aboutissement d'un processus englobant l'ensemble des attaques (LMD-ECTS,rapport Hetzel, PRES...) contre l'enseignement Supérieur et la Recherche et visant à saprivatisation. Son but est de graver dans le marbre le modèle universitaire d'une droite qui allie le néo-libéralisme en matière économique et l'autoritarisme en matière sociétale.


Documents joints

PDF - 842.8 ko
PDF - 842.8 ko

Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois