Expulsion d’enfants scolarisés : les syndicats de l’Enseignement écrivent aux ministres

samedi 20 octobre 2007
par  sudeducationalsace
popularité : 5%

Une pétition intersyndicale, qui ne remplacera certes pas l’action collective, mais qui a le mérite de rappeler « aux dirigeants » que nous résistons et résisterons encore à cette chasse aux sans-papiers.

 

Lettre intersyndicale envoyée au Ministre de l’Education Nationale et au Ministre de l’Immigration, de l’intégration, de l’identité nationale et du co-développement

Monsieur le Ministre,

A cette rentrée, un certain nombre d’enfants et de jeunes ont commencé l’année dans l’inquiétude de ne pouvoir rester dans notre pays pour y poursuivre leurs études. Nous souhaitons vous faire part de l’émotion de la communauté éducative quant aux expulsions de jeunes ou d’enfants scolarisés, de personnes en situation irrégulière et aux craintes générées par les déclarations récentes concernant une accélération de la politique de reconduite à la frontière.

Ces expulsions se font parfois dans des conditions inacceptables d’atteinte à la dignité des personnes et des droits des enfants, elles suscitent l’indignation lorsque des enfants sont séparés de leurs familles ou placés en centres de rétention, ou encore lorsque les familles sont interpellées à domicile.

Les mesures annoncées pour accentuer les reconduites à la frontière et arriver au chiffre de 25000 demandées par Monsieur le Président de la République sont de nature à remettre en cause l’effectivité du droit de vivre en famille et du droit à l’éducation reconnu par l’article 13 du Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels adopté par l’ONU le 16 décembre 1966 qui :

• « reconnaît le droit de toute personne à l’éducation » ;

• rappelle « que l’éducation doit viser au plein épanouissement de la personnalité humaine et du sens de sa dignité et renforcer le respect des droits de l’homme et deslibertés fondamentales. » Ce principe précisé par la Convention internationale des droits de l’enfant, est rappelé par notre Code de l’Éducation.

C’est à ce titre qu’en tant que citoyens et éducateurs, nous ne pouvons accepter de voir remis en cause le droit des enfants et des jeunes à l’éducation quels que soient leur origine et leur statut juridique ou celui de leurs parents.

Nous réaffirmons solennellement notre exigence de voir garantie la possibilité pour les élèves et étudiants de poursuivre leurs études en toute quiétude sans qu’eux ou leurs familles ne soient inquiétés. Aussi, nous vous demandons, Monsieur le Ministre, de prendre toutes les dispositions pour garantir ce droit, en accord avec les valeurs de notre République, ce qui, à notre sens, doit prendre la forme d’un titre de séjour « vie privée et familiale ».

Nous vous prions de croire, Monsieur le Ministre, en l’expression de nos sentiments respectueux.

Marc Geniez, secrétaire général de la FAEN / Richard Béraud, secrétaire général de la FERC-CGT / Gérard Aschieri, secrétaire général de la FSU / Thierry Cadart, secrétaire général du SGEN-CFDT / Patrick Gonthier, secrétaire général de l’UNSA-Education / Christine Lafont, co-secrétaire générale de SUD Education


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois