Base élèves : une première victoire, la nationalité des élèves ne sera plus fichée

mercredi 3 octobre 2007
par  sudeducationalsace
popularité : 3%

Une victoire, certes, et un retrait qui ne peuvent que renforcer l'idée que la mobilisation importante des personnels enseignants et éducatifs des écoles a permis cette première avancée.

Mais une victoire qui ne doit pas faire croire que la lutte et la mobilisation contre certains aspects de la base élève sont terminées. Nous revendiquons toujours, par exemple, la spécifité éductive des données ainsi recueillies, et demandons à ce que ces données ne puissent servir qu'aux personnels enseignants et éducatifs afin de mettre en place un suivi seulement scolaire des élèves.

Dans cette logique, nous demandons donc que les maires ne puissent plus avoir accès à cette base, l'utilisation de ces données par les pouvoirs politiques locaux pouvant par la suite entraîner des sanctions visant les familles pour une insuffisance de résultats scolaires (sic) ou des problèmes de comportement de certains élèves (re sic !).

La lutte paie, poursuivons dans ce sens et restons toutes et tous mobilisés.

 


 

En ligne, l'article de Libération du 3 octobre 2007, annonçant la fin du fichage de la nationalité et des dates d'arrivées sur le territoire des enfants scolarisés dans les écoles maternelles et primaires.

"Face à la contestation, Xavier Darcos a décidé de supprimer de la base de données qu'il met en place les critères de nationalité et de date d'arrivée sur le territoire des élèves du primaire.
 

Par Cordélia Bonal

LIBERATION.FR : mercredi 3 octobre 2007

 
loadNbReaction('NbReactions',curDocId) ;

Le ministère de l'Education nationale s'apprête à supprimer toute référence à la nationalité des élèves dans la base de données qu'il met en place pour suivre les élèves du primaire. Selon France Info, qui révèle l'information mercredi matin, une note doit arriver aujourd’hui ou demain sur le bureau des responsables concernés.

Depuis décembre 2004, le ministère teste dans une vingtaine de départements une base de données des élèves de primaire, qui a vocation à être généralisée à l'ensemble du territoire. Le fichier comporte des informations sur le parcours scolaire de l'élève en lui-même (redoublement, notes...), mais aussi sur sa nationalité, sa date d'entrée sur le territoire, et ses « langue et culture d'origine ».

Ces éléments n'ont pas manqué de susciter un tollé chez certains syndicats et associations (la Ligue des Droits de l'Homme, la FCPE, le SNUipp), dans un contexte marqué par des expulsions familles sans-papiers et d'interventions policières à la sortie des écoles. Le ministre de l'Education Xavier Darcos a donc décidé de faire machine arrière en supprimant les trois critères contestés. « Ces thèmes sucitaient inutilement l'inquiétude », explique-t-on dans l'entourage du ministre. Ne figureront donc dans le fichier que les éléments « purement scolaires »."

 

http://www.liberation.fr/actualite/societe/282320.FR.php

 


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois